Hope & Wait #1

Aujourd’hui c’est la Journée Nationale de l’Infertilité à l’Institut Pasteur, à cette occasion j’ai voulu vous raconter mon histoire, vous apporter mon témoignage, un autre regard sur les parcours d’infertilité.

> Découvrez içi le programme de la journée et  le témoignage d’Inès de la Fressange.


| H O P E – W A I T – S T R O N G – S A D N E S S – C R Y – H O P E |

| Hope & Wait #1 |

A 23 ans j’ai accouché d’un magnifique petit garçon. On dit qu’une fois le bébé né la mère en oublie toute le souffrance de l’accouchement et bien moi il m’a surtout fait oublier ces 24 mois, d’attente, d’incompréhension, de doutes, de pleurs, de tristesse.

Je me suis toujours voulue et imaginée mère, je n’imaginais pas ma vie sans enfants, sans connaitre ce bonheur, ce partage et cet amour inconditionnel. J’ai arrêté ma pilule en juin 2009, pensant tomber enceinte dans les 2 mois à venir, et puis rien ne venait. J’ai laissé s’écouler 6 mois encore, nos fiançailles, puis ce désir a fini par prendre beaucoup de place, trop de place dans mon esprit. Je ne pensais qu’à ça. J’ai alors commencé à me renseigner sur internet et je suis tombée dans un univers que je ne soupçonnais même pas,  fait de forums en tous genres, des sites à en revendre, des témoignages à tout va.

Je pensais, ovulation, conception, les jambes en l’air, ne pas se lever, faire comme ci comme ça, j’ai essayé tout plein de choses bio, pas bio, remède de grand-mère. Je souffrais, il n’en pouvait plus, j’étouffais. Je me sentais coupable de tout, mon petit surpoids, la cigarette, le scooter, le rythme de vie. On me disait de ne pas y penser ahaha j’aimerais bien vous y voir moi !

Puis un jour j’ai décidé de passer la porte d’un gynécologue pour essayer de trouver des réponses avoir le sentiment que je continuais à y croire à chercher une solution. Nous avons tout les 2 fait des examens, période pénible et éprouvante, puis l’attente presque insupportable des résultats.

La frustration de ne pas pouvoir y arriver tout seuls.

Les résultats sont arrivés en même temps que la colère et la frustration, pfff… quelle belle mascarade ! Lui a un souci que mon hyper fertilité rattrape largement mais que mon « blocage psy » empêche de se produire. Pardon ? Oui, oui je ferais – soi disant – un blocage psychologique qui m’empêcherait de concevoir un bébé. Je me suis offusquée Quoi ? Comment ? Moi ? Mais c’est pas possible, je rêve d’avoir un enfant, je vis bébé, je mange bébé, je dors bébé, je n’attends que ça !

Nous continuons les phases de « tests » comme ils disent, les traitements médicamenteux, puis les choses ne venant toujours pas et n’en pouvant plus je retourne voir ma gynéco en Novembre. Nous discutons, puis décidons de faire une FIV après les vacances de Noël pour que l’on ait le temps de se poser un peu avant de commencer ce long parcours qu’est la PMA.

Rendez-vous pris, fin janvier je retourne la voir pour que l’on cale le processus.

C’était une très belle soirée, on rentrait de chez des amis,  on était jeunes et éperdument amoureux, il neigeait. (Depuis toute petite la neige m’envoûte, c’est un instant magique, chaque hiver j’espère qu’il neigera, dès le premier flocon je cours dehors pour être sous cette pluie de neige.)

Je suis enceinte.

La neige. Je crois que c’est elle, elle m’a porté chance, ce soir là ce n’était qu’elle et nous, deux amoureux et pas un géniteur et un incubateur en devenir. Merci,merci mille fois la neige.

Le 16 octobre 2011, au bout de 5 heures de travail et zéro douleurs j’ai accouché de mon bébé des neiges, Ezio, celui qui fera battre mon cœur à jamais.

| Ezio 5 heures après sa naissance |

Ezio a aujourd’hui 2 ans et demi et depuis sa naissance je n’ai jamais repris de contraception, nous attendons toujours la bonne nouvelle qui viendra agrandir notre famille.

Retrouvez mon autre témoignage : Hope & Wait #2

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s